Le pied de la Sainte-Victoire

La Sainte-Victoire ! Quelle belle montagne mondialement connue, car peinte sous toutes ses coutures par  Paul Cézanne et bien d’autres artistes.  La peinture n’étant pas notre fort, ce qui nous intéresse à nous, c’est ses sentiers de randonnée qui nous font vibrés.

Le départ se fait du parking qui se trouve juste avant la maison de la Sainte- Victoire, nous traversons la route pour récupérer le sentier qui monte à l’oppidum (balisage jaune) dont le seul vestige se trouve être un mur de pierre. Après une brève contemplation nous reprenons notre chemin et descendons vers le sentier marron qui relie les deux refugesp10304191600x1200.jpg , celui de Cézanne vers le Tholonet  et celui de Baudino  vers Puyloubier. Nous allons rejoindre celui de Baudino, sur le chemin nous passons devant une grotte que nous avons baptisé La grottep10304221600x1200.jpg sans nom, original n’est ce pas ! Nous continuons notre escapade sur cette superbe face sud de la Sainte-Victoire. Il y a un endroit sur ce sentier à ne pas manquer, c’est la marbrièrep10304311600x1200.jpg  on peut se rendre compte du travail et des efforts titanesques déployés par les ouvriers à cette époque,p10304321600x1200.jpg  il est vrai que la CGT n’existait pas encore ! A la suite de ce petit retour dans le passé nous nous dirigeons droit vers le pas du Clapier p10304441600x1200.jpg qui est facile à passer et en suite s’est droit vers le refuge, enfin droit pas tout à fait et en plus ça grimpe ! C’est la partie la plus dure de la rando. Ce qui étonne un peu c’est le changement de flore au fur et à mesure de notre ascension, en effet au départ c’est le chêne kermès qui prédomine puis ça devient un peu plus aride et des tapies d’iris jaune et bleup10304401600x1200.jpg  apparaissent de ci de la et pour finir les arbres nous font l’honneur de leur présences principalement des Chênes et des pins. L arrivée au refuge nous permet de nous poser enfin, de nous restaurer et de reprendre des forces car la montée fut hard, nous  entrons dans le refuge pour le visiter,  et oui le Chutard est curieux ; il se compose d’une salle avec cheminée et  d’une mezzanine p10304581600x1200.jpg afin d’y dormir. Nous empruntons le même chemin pour descendre que pour arrivée pendant 500 mètres jusqu’au niveau d’un virage en épingle puis nous quittons le sentier marron pour nous aventurer sur un chemin non balisé sur notre gauche qui descend aux différents  parking. Nous voici sur la route il ne nous reste plus qu’à rejoindre les voitures, ha oui j’oublié Didier fête ces 30 heu non ses 40 Heu non bon c’est son anniversaire. Voila encore une super journée de passée.                  

Laisser un commentaire




AS Lycée Robert Garnier |
La Foulée du Pinot |
Association de Défense des ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Orne Sénégazelle
| thommas
| P . P . B